Catégories
Pages
08/09/2017

Ulysses : débrief d’un passage à l’abonnement

Ces dernières semaines, une annonce a fait grand bruit sur les réseaux sociaux et quelques blogs spécialisés : Ulysses, célèbre application de rédaction a modifié son modèle économique en passant à l’abonnement. Cette nouvelle a aussitôt entraîné une levée de boucliers d’une partie des utilisateurs (moi y compris)… J’ai malgré tout décidé de sauter le pas en souscrivant au forfait annuel, explications.

ULYSSES ?

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas Ulysses, il s’agit d’une application de rédaction qui opère en balisage Markdown. Le but premier de ce balisage est de faciliter l’écriture et la lecture. Prenons l’exemple du HTML, l’insertion des liens, images et autres styles (gras, italique, etc.) n’est pas toujours aisée et nécessite du code parfois complexe. Le Markdown lui, est composé de balises telles que [(#*=- relativement simples à maîtriser.

Disponible sur macOS et iOS, cette application lauréate de nombreux prix (Apple Design Award 2016, Best Of App Store 2015, etc.) a fini par s’imposer comme une des meilleures de sa catégorie. J’en veux pour preuve la longue liste de ses fonctionnalités que vous pouvez consulter ici. Ulysses concurrence ainsi DayOne, iA Writer et j’en passe.

LES AVANTAGES D’ULYSSES

La grande force d’Ulysses réside dans sa bibliothèque centralisée. L’ensemble de vos écrits sont stockés/gérés au même endroit (sur iCloud et Dropbox), inutile de passer par le finder, de multiples dossiers, de sauvegarder. Trop rares sont les apps concurrentes à proposer cette fonctionnalité alors qu’elle me semble pourtant logique, voire indispensable. Vous comprenez donc ma réticence à changer d’éditeur de texte…

Propre et « distraction free », l’interface marque des points supplémentaires. Vous pouvez aussi personnaliser le thème graphique de l’app (choix des couleurs, polices), en appliquant la charte de votre site web par exemple. Le mode machine à écrire qui permet de faire un focus sur la phrase en cours d’écriture est également bien pratique.

Autre étape parfois délicate : l’export du contenu. Longtemps adepte du copier/coller, j’apprécie d’autant plus les fonctions d’exportation et de publication intégrées. Que cela soit en PDF, HTML ou encore au format ePub, l’export ne pose jamais problème. Mais là où cela devient intéressant, c’est qu’il est aussi possible de publier un post sans sortir de l’application. Cet article en est la démonstration, il a été réalisé entièrement au sein d’Ulysses : de l’insertion des liens, en passant par le formatage du texte et la gestion des images, tout est faisable de À à Z.

Ces éléments clés ne représentent qu’une infime partie de ses capacités. Pour y voir plus clair, je vous invite à consulter la liste complète de ses fonctionnalités sur le site officiel.

Tout cela pour dire que la concurrence n’a pas réussi à me convaincre. Entre gestion éparpillée des écrits et interfaces décevantes, difficile de se tourner vers une solution incomplète tout en ayant pris mes habitudes avec Ulysses…

LA MODE DE L’ABONNEMENT

C’est évidemment sur ce point précis que les choses se compliquent, dès lors qu’il faut payer pour utiliser une application j’entends. De nombreux éditeurs ont migré vers l’abonnement, un moyen pour eux de s’assurer des revenus réguliers. Pour le cas d’Ulysses, les créateurs avancent aussi le fait que l’utilisateur dispose d’un produit constamment à jour sans surcoût.

La question principale au sujet de cette nouveauté est : doit-on payer pour gérer des notes/écrits alors qu’un grand nombre d’apps et de services le font gratuitement ? Je dirais que cela dépend de vos usages, mais aussi de vos attentes. Êtes-vous prêt à perdre des fonctionnalités (ainsi que vos habitudes) pour réduire les coûts ? Si tel est le cas, tournez-vous vers un concurrent moins cher ou gratuit. Autrement, je crois qu’il est judicieux de se pencher plus en détail sur cette nouvelle formule d’abonnement.

Le tarif annuel est fixé à 39,99€ contre 4,99€ pour le tarif mensuel. La formule annuelle reste évidemment la plus avantageuse avec un coût final de 3,33€/mois. Une économie non négligeable de 19,89€ en contrepartie d’un engagement de 12 mois.

Comme il est de coutume dans ce genre de situation, les anciens utilisateurs (dont je fais partie) bénéficient d’une remise à vie destinée à compenser l’investissement de départ. Des utilisateurs qui rappelons le, ont déboursés près de 70€ pour un workflow complet (macOS et iOS). Jusqu’ici, tout va bien (ou presque). Là où le bât blesse, c’est dans la manière dont a été présentée cette offre de transition. Un manque de clarté évident, qui selon moi est une des causes à l’origine du mécontentement des utilisateurs, outre le prix en lui même. J’en veux pour preuve le pop-up d’abonnement présent au sein des apps. Jugez plutôt.

ulysses-app-tarifs

Tarifs détaillés lors de l’annonce du passage à l’abonnement.

Cette présentation assez approximative laisse penser à tort qu’il est question d’une remise sur le forfait annuel. Hors le calcul est vite fait, en souscrivant à l’année vous économisez en réalité 50% du coût de la formule mensuelle : 4,99 X 12 = 59,88 – 29,99 = 29,89. L’éditeur s’est rendu compte de cette inexactitude et l’a finalement corrigé quelques semaines plus tard. Vous noterez que la période d’essai initialement fixée au 31/10/17 a été prolongée au 01/12/17.

ulysses-app-tarifs-maj

L’éditeur a rectifié la présentation de son offre de transition.

Ce qui nous donne donc : 39 X 25 : 100 = 9,998 d’où 39,99 – 9,998 = 29,993. C’est un détail, mais il y a tout de même une différence entre 25 et 50%… Surement la faute aux multiples devises gérées via l’achat in app d’Apple (taux de conversion) et surtout à une faute d’inattention.

TARIFS ULYSSES APPForfait mensuelForfait annuelForfait bi-annuel
Nouvel utilisateur4,99€
(59,88€/an)
39,99€
(3,33€/mois)
Ancien utilisateur4,99€
(59,88€/an)
29,99€
(2,50€/mois)
Étudiant11,99€/6 mois
(23,98€/an)

Comme le démontre le tableau ci-dessus, seul le tarif mensuel ne change pas : 4,99€ quelque soit le statut de l’utilisateur. L’accent est mis sur l’engagement annuel pour fidéliser la clientèle et s’imposer sur le long terme. Logique de la part d’un éditeur d’applications, qui reste avant tout une entreprise commerciale classique. En bref : une formule mensuelle (plus libre) et annuelle (plus avantageuse).

LE MOT DE LA FIN

C’est après avoir étudié l’ensemble de ces paramètres que j’ai finalement décidé de m’abonner à Ulysses, en partant sur un forfait annuel dès que la période d’essai arrivera à son terme. J’ai eu beau essayer iA Writer, la gestion de sa bibliothèque n’est pas pratique alors que son interface est pourtant une des meilleures de sa catégorie. Concernant Evernote, le compte n’y est pas non plus.

Une décision qui n’est pas sans conséquence pécuniaire, 29,99€/an soit 2,50€/mois. Plus ou moins « raisonnable » même si le cumul des abonnements divers et variés commence à sérieusement peser sur mon budget. Pour tout vous dire, je ne sais pas si cette mode de l’abonnement généralisé va perdurer. Avec ce modèle, le produit se doit d’évoluer fréquemment. Ce qui se traduit par une recherche constante de la nouveauté et de fait, par une charge de travail supplémentaire pour les éditeurs. Sont-ils prêts à suivre le rythme au risque de lasser leurs clients ? Rien n’est moins sûr… Wait and see.

Je vous donne rendez-vous dans un prochain article, où vous découvrirez Ulysses plus en détail. L’occasion pour moi de vous parler de la pierre angulaire de mon workflow rédactionnel. Restez connecté !

Afficher les commentaires

  1. eckodeath dit :

    Salut Matt,
    Pour ma part je ne décolère toujours pas face à ce passage à l’abonnement de l’application markdown que je t’utilisais au quotidien depuis sa création pour n’obtenir aucune nouveauté, juste le droit de l’utiliser alors que j’ai déboursé 70€ il y a peu de temps…
    Je suis actuellement en train de tester plein d’autres éditeurs markdown afin de trouver la solution de remplacement à moindre coût (voir gratuit) car je suis prêt à payer une nouvelle application qui fait le travail même si je dois revoir mon workflow et ça juste pour montrer mon mécontentement à l’éditeur d’Ulysses (même si au fond je sais que ça ne sert à rien…).

    1. Matt Moak dit :

      Hello Kurt ! Il est certain que la forme de cette annonce n’a pas été suffisamment travaillée. Tout comme la présentation de la remise destinée aux anciens utilisateurs.

      Certes mais imaginons que cette autre application dérive aussi vers l’abonnement.. Tu auras changé ton workflow et payé pour te retrouver face à une problème similaire. Alors que tu avais tes habitudes avec Ulysses.

      Changer pour une autre application n’est pas forcément plus simple je trouve. Mais je comprends tout à fait ta colère, l’éditeur n’a pas su présenter intelligemment ce changement de modèle économique. Qui pourtant doit s’avérer positif, si l’équipe est sérieuse, les mises à jour n’en serons que meilleures. Je me laisse un an de réflexion, si Ulysses me déçoit j’irai voir ailleurs.

  2. thibaudd dit :

    Personnellement, j’ai repris Evernote à cause d’Ulysses et finalement, je ne regrette pas du tout ! Evernote me permet de faire tellement plus de choses au quotidien.

    Mais je continue de dire qu’Ulysses aurait dû attendre une mise à jour majeure pour migrer à l’abonnement car faire dépenser 70€ aux gens et leur demander de payer 25€ de plus par an pour rien de neuf, c’est pas cool.

    1. Matt Moak dit :

      Salut Thibaud ! Étant donné que j’utilise Things et parfois Notes, je ne vois pas dans mon cas l’utilité d’Evernote 😬

      Je suis entièrement d’accord avec toi sur ce point ! L’éditeur n’a pas su gérer la présentation et la mise en œuvre de ce changement de modèle économique…

      Je laisse un an à Ulysses pour me convaincre sur sa capacité à évoluer. Dans le cas contraire je me tournerai vers la concurrence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *